Casques Audio | Vendredi Fou & Cyber Monday

10002 résultats - Trier par: Popularité - Prix - Promotions - Ordre alphabétique Filtrer Trier par

Guide d'achat

Le succès des lecteurs multimedia portables a engendré la multiplication de l'offre en écouteurs, grand public ou professionnels. Cependant, le terme "écouteur" englobe plusieurs types de matériels. Il y a énormément de différences de fonctionnalité (et de qualité) entre un écouteur intra-auriculaire, un casque semi-ouvert, fermé, à réducteur de bruit, audiophile ou de monitoring. Commençons tout d'abord par expliquer le principe de fonctionnement des écouteurs. Un écouteur, que l'on parle d'un casque ou d'intra-auriculaire, n'est rien d'autre qu'un petit haut-parleur placé contre vos oreilles.

Quels sont les différents types de casques disponibles?

 

Voici une liste des types de casques les plus populaires.

Le casque à coque fermée

 

Il s'agit d'un casque qui recouvre toute l'oreille. Avant l'apparition du Walkman de Sony (qui a introduit "l'écouteur" au grand public), c'était le seul type de casque disponible, et il redevient à la mode grâce à des modèles tels que le Monster Beats Studio by Dr.Dre (orienté monitoring et travail en studio) ou encore le Sony MDR-XB500, destiné au grand public. Ce genre de casques offre une qualité d'immersion, de restitution sonore et un isolement supérieurs, mais leurs inconvénients sont un encombrement plus grand, un phénomène de "chauffe des oreilles" et une fatigue auditive rapide due à la pression acoustique exercée.

Le casque à coque semi-ouverte

 

Le principe de fonctionnement des casques semi-ouverts est le même que pour les casques à coque fermée, à l'exception notable que la coque recouvrant les oreilles est ouverte vers l'extérieur. L'avantage de ce système est qu'il engendre moins de fatigue auditive (l'oreille n'étant pas "enfermée" à côté du haut-parleur), car la pression acoustique est évacuée vers l’extérieur. L'utilisateur y perd en revanche en isolation et en restitution des basses. Dans un milieu bruyant, l'expérience sonore peut s'en trouver gâchée: le bruit environnant devenant audible et de même, le signal du casque devenant audible à l'extérieur.

Les casques intra-auriculaires

 

Ces écouteurs s'insèrent directement dans votre conduit auditif. Pour les rendre plus confortables que l'ancienne génération d'écouteurs de type iPod ou Walkman qui s'inséraient à l'entrée du canal auditif, les constructeurs les ont gainés de silicone, de plastique mou ou de mousse. À l'inverse des anciens écouteurs, les intra-auriculaires peuvent être technologiquement plus évolués: il existe ainsi des casques à plusieurs voies (jusqu'à 3 pour restituer les basses, médium et aigus). De plus ils sont naturellement mieux isolés (ils s'adaptent mieux à la forme de l'oreille). Le prix de ce genre de casques est fonction du nombre de voies de restitution. Un modèle très haut de gamme est le Shure SE535 ou mieux encore le AKG K3003. Leurs grands avantages sont leurs petites tailles, leur bonne restitution sonore globale du fait de la proximité entre le transducteur et du tympan et leur isolation phonique optimale. Les inconvénients sont eux aussi nombreux. Fatigue auditive, voire risque de traumatisme auditif à cause de ladite proximité transducteur-tympan. Prenez soin, avec ce genre d'écouteurs, de baisser le volume régulièrement. Et à cause de l’isolation trop eficace, les piétons et les cyclistes sont moins conscients de leur environnement en portant ce genre de casques, d'où multiplication des risques d'accident. Par ailleurs, même si les écouteurs sont bien calés dans le conduit auditif, il est plus facile de les perdre, en donnant un coup sur le câble. Pour finir les écouteurs intra-auriculaires nécessitent plus d'entretien: vous nettoierez souvent les embouts que vous vous introduisez dans les oreilles.

 

Il existe encore d'autres sortes de casques, mais nous avons évoqué seulement les plus populaires et les plus qualitatifs. En dehors du facteur forme, tous les casques ont des spécifications techniques auxquelles vous devrez porter attention.

La réponse en fréquence

 

Il s'agit de la mesure exprimant la capacité d'un casque à retranscrire toutes les fréquences audibles. Elle s'exprime en Hertz (Hz), et il est généralement admis que l'être humain "moyen" peut entendre des fréquences s'étalant de 20Hz à 20000Hz. Un casque qui affiche une réponse en fréquence inférieure à 20000Hz aura irrémédiablement un rendu terne et cartonneux, alors qu'un casque descendant sous les 20Hz est strictement inutile.

La sensibilité

 

Sans trop rentrer dans les détails, on peut dire que la sensibilité est une mesure du volume objectif maximal que le transducteur (le casque par extension) est capable de délivrer. Cette mesure s'exprime en décibels (dB). Ainsi, à lecteur et morceau-test égal, certains casques sonneront plus "fort" que d'autres. Le seuil de douleur auditif est fixé à 120dB et la destruction du tympan est assurée à 140dB, c’est pourquoi de manière générale, un casque présentant une sensibilité de 95dB sera amplement adapté.

L'impédance

 

Au risque de choquer les électriciens et les puristes, disons que l'impédance d'un casque exprime la puissance que doit délivrer un ampli pour obtenir un son de qualité dans le casque. Elle s'exprime en Ohm. Par exemple, à lecteur et morceau-test égal, il faudra beaucoup augmenter le volume d'un casque ayant une forte impédance pour obtenir un niveau sonore correct. Un casque à faible impédance délivrera un fort volume beaucoup plus facilement.
Vous ferez donc attention à cette spécification technique selon les situations dans lesquelles vous souhaitez utiliser votre futur casque: si vous voulez l'utiliser pour écouter un lecteur mp3, choisissez une faible impédance (< 20 Ohm) si vous souhaitez en revanche savourer vos morceaux sur une chaine Hi-fi ou encore si vous travaillez en studio, choisissez un casque à haute impédance.

 

Le choix d'un écouteur, en dehors des considérations budgétaires, est très personnel. Vos choix diffèreront selon que vous accordiez plus d'importance à sa qualité sonore ou à son encombrement. Sans même parler de l'esthétique du casque... Comme souvent la meilleure chose à faire après avoir lu ce guide est de vous rendre dans un magasin et d'en essayer plusieurs. Au-delà des chiffres, un casque est un objet très personnel, donc n'hésitez pas à prendre le temps d’en comparer plusieurs.

Nouveaux Produits

Catégories apparentées