Disques Durs Internes

17889 résultats - Trier par: Popularité - Prix - Promotions - Ordre alphabétique Filtrer Trier par

Guide d'achat

Les SSD sont les disques les plus performants au niveau de la rapidité d'accès mais leurs prix encore rédhibitoires pour le grand public et leur fiabilité difficile à déterminer n'en font pas les favoris des professionnels. Ainsi on constate que tous les boîtiers d'alimentation disponibles sur le marché possèdent des prises pour brancher des disques durs en SATA. La norme SATA (ou Serial ATA) est la norme de fait de presque tous les disques durs internes (et externe grâce au eSATA). Le SATA a succédé à la norme IDE (qui reste le standard pour les lecteurs optiques). Ses qualités sont une grande rapidité de transferts, mais aussi une plus grande facilité d'entretien et de connexion comparée à l'IDE ou encore au PATA. Les câbles SATA sont plus fins et colorés, ce qui permet une meilleure ventilation et un meilleur repérage. Vous cherchez à ajouter un disque dur SATA à votre configuration? Lisez ce guide pour connaitre les données essentielles au moment de l'achat.

L'interface

 

Comme nous le disions plus tôt, la norme SATA s'est imposée dans le grand public. Il existait autrefois (il n'y a pas si longtemps) une interface pour disques durs hautement performants, le SCSI. Mais l'amélioration des performances du SATA a peu à peu fait disparaître ce genre de disques du marché grand public. La norme SATA permet des vitesses de transfert allant de 150 Mo/seconde (SATA I) à 600 Mo/seconde (SATA III).

Vitesse de rotation des disques

 

Si l'interface définit un temps d'accès théorique, c'est bel et bien de la vitesse de rotation du disque dur (ou plutôt des plateaux, puisqu'il y a plusieurs disques dans un disque dur) que dépend la vitesse de transfert des données. La vitesse de rotation est définie en rpm (rotations per minute, ou tours par minute). Alors que la plupart des disques durs externes, ainsi que les disques durs à petits plateaux (1,8 pouce et 2,5 pouces) tournent à 5400 tours/minute, les disques durs SATA internes tournent en grande majorité à 7200 tours/minute.
Dans le cadre d'une utilisation comme simple support de stockage, une vitesse de rotation de 5400 tours/minute est acceptable. En revanche si comptez utiliser des applications exigeantes en lecture/écriture (enregistrement sonore/vidéo, montage à l'image), préférez un disque dur tournant à 7200 tours/minute, 10.000 tours/minute même si vous le pouvez. Il se trouve que dans ce genre d'applications, le disque dur peut devenir le goulot d'étranglement des données (écriture et lecture simultanée et mémoire tampon saturée font mauvais ménage). Tant que possible, achetez un disque dur possédant une mémoire cache confortable (128 Mo étant idéal).

Temps d'accès

 

La rapidité d'un disque dur SATA est avant tout dépendante de facteurs mécaniques (nombre de plateaux, taille des disques, tête de lecture, etc.). Toutes les caractéristiques précédentes nous font aboutir à un chiffre objectif: le temps d'accès moyen. Il s'agit théoriquement du temps mis pour effectuer toutes les recherches possibles divisé par le nombre total de recherches. Celui-ci s'exprime en millisecondes, et comme c'est une moyenne ne devrait pas être pris au pied de la lettre. En effet, une tête de lecture sera plus ou moins rapide à trouver une information selon qu'elle est physiquement proche ou loin sur le disque.

Autres considérations

 

C'est un point auquel on ne fait pas attention, et que l'on regrette après l'achat: les disques durs sont bruyants (alors que les SSD sont totalement silencieux). La rotation des disques crée un sifflement typique, qui parfois peut même devenir totalement entêtant. Si pour vous, le silence est d'or (enregistrement sonore particulièrement), certains constructeurs comme Seagate, se targuent de construire des disques durs internes SATA plus silencieux que la concurrence.

Nouveaux Produits

Catégories apparentées